De / Fr / It

News

21 février 2024

Prise de position de t. sur la révision partielle de l’ordonnance sur la radio et la télévision

En collaboration avec d'autres associations culturelles, t. Professions du spectacle Suisse a rédigé une prise de position sur la proposition du conseiller fédéral Albert Rösti concernant les redevances radio et télévision (« redevances Serafe »). Actuellement, les ménages privés paient 335 francs par an pour la vaste offre de radio et de télévision de SRG SSR. L'UDC a déposé, contre cette redevance, une initiative populaire intitulée « 200 francs, ça suffit ! (initiative SSR) ». Celle-ci devrait faire l’objet d’une votation dans environ deux ans.   

En automne 2023, le conseiller fédéral Rösti a présenté un contre-projet soutenu par l'ensemble du Conseil fédéral : Il propose de réduire la redevance des ménages à 300 francs par an et d'exonérer certaines entreprises de la redevance. Ces adaptations doivent avoir lieu au niveau de l'ordonnance (ORTV), et non pas dans une loi, ce qui fait qu’elles ne seront donc pas soumises au Parlement.

t. Professions du spectacle Suisse, comme toutes les autres associations culturelles, salue le fait que le Conseil fédéral rejette l’« initiative de réduction de moitié », mais nous nous opposons fondamentalement à la baisse des redevances, que nous considérons comme très modérées. Un potentiel d’économie pour les dépenses toujours croissantes des ménages privés dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat existerait bel et bien, par exemple dans le domaine de la santé. Mais c’est justement là que les initiateurs refusent de prendre des mesures d’économie efficaces. Au lieu de cela, ils tirent à boulets rouges sur la SRG SSR.   

La SRG SSR est un média de droit public avec des directives claires. Contrairement aux médias privés, nous avons ici plus d’influence et de contrôle. Avec ses journaux régionaux, SRG SSR garantit une couverture médiatique de toutes les régions de Suisse. Alors qu’il est difficile de trouver une couverture culturelle valable dans le paysage médiatique privé, SRG SSR peut y être contrainte et offre également des plateformes importantes dans ce domaine. Même si nous constatons que la SRG SSR supprime elle aussi d’importantes émissions culturelles. Enfin, nous estimons que la délimitation entre culture et divertissement proposée par le conseiller fédéral Albert Rösti n’est pas défendable. Le travail de nombre de nos membres relève justement de ces deux domaines et ne doit pas être classé dans des catégories dépassées.

Voir l'avis complet (en allemand)

Autre news

9 février 2024

Bourse Suisse aux Spectacles 2024: Artistes, Billets, Exposition+

En savoir plus

8 février 2024

Zürcher Theater Spektakel : Appel à candidatures pour les scènes centrales / espace extérieur

En savoir plus

22 janvier 2024

Atelier d’improvisation pour acteur·ices FOCAL

En savoir plus