De / Fr / It

Politique culturelle

Actualités

28 mai 2020

Communiqué de presse 28 mai 2020: Prise de position sur les décisions du Conseil fédéral

t. Professionnels du spectacle Suisse salue l'assouplissement de l'interdiction des manifestations, car cela permettra aux professionnels du spectacle et aux entreprises culturelles de reprendre leur travail, du moins en partie. Du point de vue de la scène théâtrale indépendante, il est particulièrement bienvenu que le Conseil fédéral relativise, dans un certain sens, les règles de distanciation.

Nous devrons analyser dans les prochains jours ce que cela signifie exactement pour le secteur du théâtre. Une distance de 2 mètres rend fondamentalement impossible toute activité raisonnable dans le secteur du théâtre. Nous partons actuellement du principe qu'un théâtre doté d'un plan de protection adapté, notamment en assurant la traçabilité des contacts personnels, mais aussi par d'autres mesures alternatives, n'est pas tenu de maintenir une distance de 2 mètres pour tous les sièges. La traçabilité des contacts personnels peut être assurée sans problème dans le secteur du théâtre.

Du point de vue du théâtre, il convient également de dire ce qui suit:

  1. Tous les théâtres, troupes de théâtre et entreprises culturelles ne sont pas en mesure de respecter les mesures de protection requises
  2. Le respect des mesures de protection peut, le cas échéant, restreindre l’activité théâtrale sur le plan organisationnel ou financier à tel un point qu'il serait absurde de vouloir la relancer
  3. Même lorsqu'un théâtre reprend ses activités, il subit des pertes importantes en raison des contraintes liées au coronavirus (plus de travail, moins d’entrées)

Pour ces motifs, il est impératif d’accompagner l’assouplissement de l’interdiction des manifestations par des mesures de soutien financier. Les théâtres, les troupes de théâtre et les entreprises culturelles, qui ne peuvent pas reprendre leurs activités ou ne peuvent les reprendre que de manière limitée, continuent à dépendre du chômage partiel ou des indemnités d’annulation.

t. Professionnels du spectacle Suisse demande le maintien des mesures d'accompagnement telles que le chômage partiel, les indemnités d’annulation et l’allocation pour perte de gain COVID-19!

Financement des mesures d’accompagnement
t. Professionnels du spectacle Suisse part du principe que le montant de 280 millions de francs suisses octroyé par le CF en mars ne suffira pas à couvrir, au moins partiellement, les annulations et les coûts supplémentaires dans le secteur de l’événementiel et ainsi à sauver de nombreuses salles de spectacle du naufrage.

t. Professionnels du spectacle Suisse demande une augmentation des moyens financiers pour soutenir le secteur culturel dans les mois à venir.

Problèmes de mise en œuvre des mesures liées au coronavirus

t. Professionnels du spectacle Suisse a observé avec beaucoup d'inquiétude les décisions et pratiques problématiques de ces derniers jours concernant l'indemnisation du chômage partiel pour les entreprises culturelles et les acteurs culturels:

  1. Décision surprenante de supprimer l’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail pour les propriétaires d’entreprises culturelles à fin mai (décision du CF du 20.05.20)
  2. Compensation des indemnités du chômage partiel avec des subventions dans les entreprises culturelles partiellement subventionnées
  3. Suppression partielle des indemnités du chômage partiel pour les contrats à durée déterminée (contrairement à la base légale)

Ces développements sont en contradiction avec l'objectif déclaré du Conseil fédéral d’éviter au paysage culturel suisse de subir des dommages durables et de contribuer au maintien de la diversité culturelle du pays.

La TASKFORCE intersectorielle «Mesures Corona Culture» a envoyé une lettre à Monsieur le Conseiller fédéral Guy Parmelin le 26 mai 2020. Celle-ci a été signée par 41 associations culturelles nationales, dont t. Professionnels du spectacle Suisse. Dans ce document, nous demandons au Conseil fédéral de maintenir le droit à l'indemnisation du chômage partiel dans le secteur culturel conformément aux objectifs mentionnés ci-dessus, y compris pour les propriétaires d'entreprises culturelles ou les personnes occupant une position assimilable à celle d'un employeur et pour celles qui ont un contrat à durée déterminée.

Les déclarations du CF hier sont d'autant plus positives: l’annonce de la suppression de l’indemnité de réduction de l'horaire de travail pour les propriétaires d’entreprises, et cela touche un grand nombre d’acteurs culturels, doit être considérée comme un «dérapage» qui, espérons-le, sera bientôt corrigé.

Plus d'actualités

25 mai 2020

Prise de position sur la réforme LPP

En savoir plus

5 mai 2020

Recours à l’aide d’urgence pour acteurs culturels professionnels

En savoir plus

30 avril 2020

Prise de position sur les décisions du Conseil fédéral du 29 avril 2020

En savoir plus