De / Fr / It

News

29 octobre 2020

Communiqué de presse 29 octobre 2020

KO debout: t. Professionnels du spectacle Suisse en association avec le SSRS, l'ASSITEJ, Danse Suisse et RESO exigent une mise en oeuvre immédiate des soutiens promis aux milieux cuturels

Bien que la décision de ne pas interdire les manifestations témoigne de l'importance accordée à la culture en ces temps de crise sanitaire, la limitation du nombre des publics à un maximum de 50 personnes ouvre une brèche particulièrement préoccupante pour un secteur déjà à l’agonie.

Nous sommes conscient·e·s de la nécessité de prendre des mesures drastiques pour contenir la propagation du Coronavirus. En tant que professionel·le·s de la culture, nous sommes prêts à nous engager et à participer à cette responsabilité collective. C’est ce que nous avons fait ces derniers mois en adoptant des plans de protection extrêmement rigoureux pour adapter nos conditions de travail aux différentes mesures exigées par les autorités fédérales et cantonales.

Le Conseil fédéral a montré qu'il reconnaissait l'importance de la culture ainsi que la nécessité de continuer à partager des moments ensemble en ces temps difficiles. Nous saluons cette reconnaissance et la possibilité de ne pas fermer complètement les lieux culturels. Car l'art est un bien commun nécessaire à la vie et à notre survie même en temps de pandémie.

Néanmoins, les mesures adoptées hier posent un certain nombre de questions existentielles pour nos métiers et elles doivent obtenir des réponses précises, rapides et circonstanciées.

  • La réduction drastique du nombre de participants aux événements culturels va inévitablement mettre l’ensemble de l’écosystème des lieux culturels dans de graves difficultés financières. Ces difficultés toucheront autant les petites et moyennes structures culturelles sans grands financements publics que les grands espaces qui proposent leur programmation pour un nombre très élevé de spectateur·trice·s . Et par conséquent, les retombées impacteront l'ensemble des secteurs.
  • Nous sommes aussi très concerné·e·s par la latitude laissée aux cantons, car la possibilité de durcir encore le dispositif proposé par le Conseil fédéral, comme nous l’avons vu la semaine dernière pour les cantons de Berne et du Valais, qui ont fermé tous les lieux de culture, nous semble très dangereuse si elle n’est pas accompagnée de mesures adéquates.
  • Le fait que les nouvelles mesures ne soient pas limitées dans le temps nous place tous et toutes dans une situation de profonde incertitude, de crise, qui ne permet pas une planification à court ou moyen terme et qui risque d'avoir des conséquences brutales pour l'ensemble de nos secteurs.

Nous considérons qu'il est particulièrement important qu'à très court terme, les associations culturelles puissent être impliquées dans une réflexion commune sur la situation actuelle et de participer tous ensemble aux décisions futures.

t. Professionnels du spectacle Suisse en association avec le SSRS, l'ASSITEJ, Danse Suisse et RESO exigent une mise en œuvre rapide et non bureaucratique des soutiens promis aux organisateur·rice·s et aux travailleur·euse·s culturels touchés par les mesures prises par le gouvernement. Beaucoup n'ont pas encore reçu les compensation pour les pertes de ces six derniers mois... C'est très inquiétant. Cette situation particulière, et la singularité et la diversité de nos métiers réclament des réponses tout aussi singulières mais urgentes ! Et cela vaut également pour les dispositifs administratifs qui accompagneront ces mesures.

Enfin, nous ne pouvons que réaffirmer la nécessité de trouver des solutions pour tous les contrats à durée déterminée et qui concernent une majorité de « petits » acteur·trice·s culturels.

Autre news

26 octobre 2020

Taskforce communiqué de presse de 25 octobre 2020

En savoir plus

Actuel

Toutes les informations liées au coronavirus

En savoir plus

20 octobre 2020

Update plans de protection

En savoir plus